Kumikata

Technique de saisie du judogi du partenaire

Commencez par vous tenir exactement à la verticale. Ensuite, laissez tomber les épaules, les pectoraux et le ventre, ce qui déplacera votre polygone de sustentation vers l’avant. Le poids du corps se situe devant la ligne des orteils en avant, juste à la limite pour ne pas être obligé de contracter les orteils. Le ventre et la respiration s’appuient vers le bas.

À partir de cette position, lorsque vous voulez saisir le judogi de votre partenaire, saisissez-le en le prenant et non pas en allant le chercher. Cela veut dire que vos mains viennent prendre le judogi, mais que vos bras reculent pour créer une traction sur le judogi du partenaire, vers votre arrière. Les poignets tournent légèrement à l’extérieur pour diriger la paume de chaque main vers le sol. Les bras doivent être suspendus. Les coudes doivent tomber vers le bas à l’infini, de façon à conserver votre position sur l’avant. Gardez le contrôle et la tension sur le judogi de votre partenaire, par la manche et par le revers. Vos deux mains communiquent ensemble à travers le judogi de votre partenaire.

Bougez alors les hanches et les épaules, afin de transmettre cette mobilité au partenaire. Cette mobilité n’est pas une contrainte, ce n’est pas une action de “tirer – pousser”. Assurez-vous que le judogi du partenaire soit tendu, vos coudes vers le bas à l’infini, maintenez le surplomb vers l’avant, ensuite transmettez la mobilité à partir des hanches, puis des épaules.

Déplacez-vous sans être rattrapé sur votre arrière, car alors vos bras seraient sur le haut et vous perdriez le contrôle. Vos bras doivent rester sur le bas et la traction sur le judogi du partenaire doit toujours être semblable, mais sans crispation ni opposition. En fait, les bras servent à conserver la pression.

Lorsque vous vous tournez d’un côté ou d’un autre, vous ne devez pas relâcher cette traction. Toujours sur l’équilibre avant et avec une traction constante sur le judogi, chaque action du partenaire peut être accentuée pour prendre le contrôle sur ses mouvements à tout moment. Si vous exagérez son action, cela vous donne des points d’appui pour prendre son contrôle.

Déplacez-vous sans être rattrapé sur votre arrière, car alors vos bras seraient sur le haut et vous perdriez le contrôle. Vos bras doivent rester sur le bas et la traction sur le judogi du partenaire doit toujours être semblable, mais sans crispation ni opposition.

En fait, les bras servent à conserver la pression. Lorsque vous vous tournez d’un côté ou d’un autre, vous ne devez pas relâcher cette traction. Toujours sur l’équilibre avant et avec une traction constante sur le judogi, chaque action du partenaire peut être accentuée pour prendre le contrôle sur ses mouvements à tout moment. Si vous exagérez son action, cela vous donne des points d’appui pour prendre son contrôle.